Qui sommes nous?


POUR LA PETITE HISTOIRE…

Contre-Faits est un collectif fondé en février 2007 par deux photographes, Pierre Morel et Manuel Barbado. L’envie de départ est de documenter les mouvements sociaux par la photographie  : les deux photographes lancent le site internet et publient leurs premiers photoreportages. Julie et Patxi rejoignent le collectif en octobre 2007. Assez rapidement, Pierre et Manu se désengagent du groupe. Patxi et Julie continuent alors de faire vivre le collectif, en s’éloignant progressivement de la photo exclusive de mouvements sociaux.

Pendant quelques années, le collectif fonctionne un peu au ralenti. Nous décidons en 2016 de prendre le temps de redéfinir notre identité et de travailler sur un nouveau site web plus adapté à nos approches et à nos envies.

QUI SOMMES-NOUS AUJOURD’HUI  ?

Dans la vie, nous ne sommes pas exclusivement photographes. Nos voyages, nos activités politiques ou sociales, nos lectures, nos manières d’habiter, et parfois même notre travail, nourrissent nos démarches photographiques – et vice-versa. La photographie est pour nous la matière qui donne forme à nos idées, à notre sensibilité. Elle est un médium par lequel nous questionnons le monde qui nous entoure, par lequel nous exprimons nos points de vue.

Nous assumons un regard subjectif sur le monde, emprunt de nos trajectoires personnelles. Chaque histoire que nous voulons raconter est l’occasion d’un moment privilégié de rencontres, d’échanges, de remises en question dans lequel nous tentons de trouver un équilibre entre immersion et regard distancié. Nous nous sentons en décalage avec les impératifs de l’actualité et l’obsolescence immédiate de l’information qui caractérisent notre temps. Nous voulons prendre le temps de photographier – mais aussi de ne pas photographier.

Nous choisissons librement nos sujets et ne souhaitons plus donner de cadres, de limites particulières à ces choix. Si nous gardons une affinité avec la question politique qui animait le collectif à ses débuts, l’identité de Contre-Faits est aujourd’hui multiple et ouverte (carnet de voyage, histoire de quotidien, photographie de rue, regard sur les luttes sociales,…). Pour autant, il subsiste, assez spontanément, un fil qui relie nos explorations visuelles  : cette volonté implicite de parler, de donner à voir des réalités sociales oubliées ou détournées.

COMMENT FONCTIONNONS-NOUS  ?

Contre-Faits est avant tout, pour nous, un moyen de développement et de diffusion de notre travail photographique. Nous avons maintenu la forme initiale de l’association loi 1901. L’association nous permet de développer une communication commune, partager des frais de fonctionnement, mener des projets de reportages, d’expositions et d’édition, rechercher des sources de financement et enfin échanger autour de nos pratiques photographiques.

Nous considérons que l’échange est «  non nécessairement marchand  » et que notre activité photographique est «  non nécessairement lucrative  »,  c’est pourquoi nous diffusons nos photographies sous licence Creative Commons. Ce qui signifie qu’en dehors de toute utilisation commerciale et sous certaines conditions, nos photographies sont libres d’utilisation.
Pour connaître le détail des condition d’utilisation  :
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Par ailleurs, chaque photographe gère individuellement son activité professionnelle. Nos photographies son disponibles à la vente en contactant directement la ou le photographe.

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: